Paperasse et compagnie…

Il fallait s’en douter, l’obtention du CRPE n’était que le premier obstacle sur mon chemin vers ma classe. Maintenant, il me reste des centaines de papiers à fournir, à photocopier, à joindre, à remplir… L’Education Nationale ne plaisante pas avec la paperasse, elle ne fait pas les choses à moitié.

  • Coupon réponse ou autrement dit d’acceptation du poste, comme si je m’étais battue pour y renoncer tiens, drôle de questionnement 😛
  • Fiche de renseignements
  • Attestation sur l’honneur en double (Bah oui, c’est important de fournir deux fois exactement la même chose que deux personnes puissent stocker ce papier annonçant que je n’ai jamais travaillé dans la fonction publique ><‘)
  • Ma carte d’identité
  • L’attestation allant avec ma carte vitale, pourquoi me demander ce papier que je ne sais pas où j’ai bien pu le mettre depuis toutes ces années alors que tous mes précédents employeurs (l’Education Nationale aussi d’ailleurs pour mon EAP) se satisfaisaient très bien de la photocopie de ma carte vitale elle-même Grrr
  • L’attestation de la journée d’appel
  • Mes résultats de master – comme si l’EN, elle-même, n’était pas assez bien placé pour savoir qu’évidemment aucun papier annonçant la validation de notre première année ne nous a été remis 😛
  • L’inscription à l’ESPE que l’on ne peut pas avoir avant notre affectation…
  • La demande d’affiliation à la MGEN où il faut prendre rendez-vous…
  • Le certificat médical effectué par un médecin agréé avec qui il faut se battre pour ne pas avancer les frais puisque de toute façon l’EN ne nous remboursera pas directement…

BREF ! Un sacré parcours du combattant tiens. Mais bizarrement c’est une paperasse qui donne tout de même le sourire. Une de ces étapes désagréable que l’on fait avec plaisir quand même parce que c’est une étape ridicule pour atteindre un objectif, un rêve.

Pour ce qui est de l’affectation, nous n’avons pas trop d’informations. Nous savons seulement qu’à partir de lundi 27 juin nous pourrons commencer à faire nos vœux sur leur site internet. Evidemment, les miens seront rentrés le jour-même ! On doit trier les 29 circonscriptions du département. J’ai déjà bien commencé à avancer mais une fois les 6 premiers vœux mis les autres font peur ! Tout est loin, pas accessible par rapport à la maison, galère en voiture, je refuse de le faire en transport en commun, c’est une conviction de vie pour moi >< Fainéantise ou croyance ridicule ? Je n’en sais rien mais je me refuse de rentrer dans cette galère l’année la plus importante de ma vie – je n’exagère pas du tout et suis donc très objective >.<‘ Je l’ai évité pendant toutes mes études supérieures et je ne me vois pas du tout me balader dans le train, le bus, le tram ou tout ce que vous voulez avec des cahiers d’élèves, toutes mes photocopies, mes projets… Le coffre de ma voiture sera parfait pour cette activité de transports 😛

Ayant une peur bleue de cette affectation lointaine, j’ai commencé à effectuer des statistiques ridicules. Je m’explique étant arrivé 110ème. J’ai été la 110ème pour qui on a regardé les vœux pour mon département MAIS pour mon affectation DANS le département, il n’y a plus 109 personnes devant moi, évidemment tout le monde n’a pas demandé mon département quand même. C’est la que ma psychose prend le dessus, ma passion pour les listes et les informations presque inutiles. J’ai donc été sur le site du SIEC pour revoir les résultats, écrit les 109 numéros sur ma petite feuille et j’ai cherché dans la liste les 109 personnes devant moi dans les A, les B, C, D… Jusqu’au Z. Je me retrouve donc avec 109 noms sur mon carnets, que vais-je en faire ? Et bien, je prends la liste des affectations du concours externe et je cherche chaque nom pour trouver leur affectation départementales (Merci ctrl + F) et grâce à un super jeu de patiente et de couleurs j’apprends que dans les 109 premiers :

  • 15 seulement sont dans l’Essonne (91)
  • 18 dans le Val d’Oise (95)
  • 34 dans les Hauts-de-Seine (92)
  • 44 dans les Yvelines (78)

Ne vous moquez pas de moi hein, c’est pas de ma faute si je suis comme ça Ahaah Et là, à mon grand désespoir… Il fallait que je choisisse le département où il y a le plus de monde #PoissePower, de toute façon ce genre de petites poisses c’est génétique chez moi.

J’ai donc décidé qu’au moins la moitié devait habiter loiiiiiin de chez donc plus que 20 personnes devant moi à éliminer, c’est presque logique j’habite dans un coin qui ne vend pas particulièrement du rêve logiquement les personnes venant de la province ne vont donc pas non plus cherché à y aller, même si on y est très bien nous et qu’on y resterait bien trèèèèès longtemps hein ! Entre Versailles, Vélizy, La-Celle-Saint-Cloud, et toute cette petite région la plus proche de Paris, je suis sûre que ce sera dans les plus demandé. Alors d’après mes statistiques et mes réflexions personnelles, j’obtiendrai un de mes 3 premiers voeux de circonscriptions. C’est optimiste mais pas utopique, je pense qu’au vu de mon classement ça reste rationnelle. Alors je n’ai plus qu’à ne pas me tromper dans mes 3 premiers voeux 😛

Un nouveau stress mais qui fait du bien je trouve ! Vivement mi-juillet que l’on est les réponses, je suis tellement mais tellement impatiente de connaître tout ça et si par chance et bonheur, je pouvais connaître mon niveau pour me projeter réellement cet été, ce serait le piiiied 😀


Et vous, vous avez eu vos secteurs voulus ? Les affectations ça se passe comment dans vos académies ?


 

 

 

Une nouvelle aventure qui démarre…

Et voilà, la grande nouvelle est enfin arrivée mardi dernier ! Après une terrible journée d’attente, de désespoir, de doute, une nuit d’insomnie, en bref : l’horreur quoi !

Vers 18h05 la bonne nouvelle est tombée 😀 Je serai PES à la rentrée prochaine et oui, mon petit rêve d’enfant et moi, on y est parvenu. Après tout ce travail et cette acharnement, ces 4 années compliquées, la première étape est franchie et avec brio : 110 ème de l’académie de Versailles.

Je suis épatée par mes notes, je pensais avoir réussi c’est vrai, je pense que j’ai donné tout ce que je pouvais cette année et mon travail a payé bien plus que prévu :

  • Français : 31 / 40
  • Mathématiques : 27 / 40
  • CSE : 58 / 60                                                    Soit une moyenne de 17,5 / 20 😍
  • EPS : 39 / 40
  • Arts visuels : 55 / 60

Incroyable, non ? Ce ne sont pas que les autres qui y arrivent aussi bien alors ? Et bien voilà, je suis la preuve vivante qu’une éternelle élève moyenne dans toutes les disciplines peut réussir lorsqu’elle a de véritables objectifs, une motivation imperturbable. Je voulais être maîtresse, j’ai toujours voulu et je le serai dès septembre prochain.

C’est tellement agréable ce soulagement, cette victoire personnelle. Savoir que je n’ai pas fait tout ça pour rien et surtout… que cette terrible année ne va pas se répéter. J’ai une grosse pensée pour mes copines de galère qui n’y sont pas parvenu, celles qui n’ont pas eu de chances, qui ne comprennent pas encore leurs erreurs, celles pour qui le niveau était trop haut, celles qui vont devoir reprendre confiance en elle petit à petit et y croire à nouveau. Pour vous, les copines sachez que vous en êtes capable, ce n’était pas pour cette année et le destin n’est pas juste… Mais vous allez redoubler d’efforts parce je SAIS que vous êtes super motivée et que vous serez des profs du tonnerre. Vous le méritez simplement et quand vous aurez cette bonne nouvelle vous serez encore plus fière de vous en repensant à votre chemin, vous n’aurez pas baissé les bras ! Le jeu en vaut la chandelle, promis, juré !

Croyez en vous mes Copiiiiiines