Du modelage au film d’animation

     Mon premier vrai projet monté seule pour mon oral du CRPE. Mon objectif était tout d’abord de travailler en arts visuels autrement que ce que les élèves de ma classe de CE1-CE2 ont l’habitude avec ma tutrice. Très régulièrement, cette activité se limite à de la peinture, du dessin ou au mieux du découpage et collage… Autant dire que j’avais un vaste choix pour ouvrir leur horizon.

     Mais j’ai rapidement appris que dans l’école, on disposait d’une classe mobile de tablettes tactiles quasiment inutilisée alors là, c’était sur avec l’arrivée des nouveaux programmes prônant l’utilisation des TICE en long, en large et au travers : je ne passerai pas à côté. L’idée m’est alors venue du film d’animation.

     L’utilisation des tablettes, c’est bien, le film d’animation aussi mais concrètement qu’est-ce que ça peut donner en vrai ? Il s’est trouvé qu’en parallèle à l’ESPE notre prof d’arts plastiques nous a donné un projet en binôme avec un grain de riz, le sujet était : « Faites-en un grain de folie ! »

L’idée était toute trouvée, c’était le moment idéal pour tester le stop-motion et voici le résultat !

    Après cette première étape, j’ai décidé d’en parler avec ma tutrice en espérant qu’elle me laisserait expérimenter dans sa classe. Mais les circonstances ont fait qu’une collègue m’a proposé de mettre ça en place dans sa classe la semaine suivante. Evidemment, en une semaine je n’avais pas le temps de pondre un séquence digne de ce nom. Alors après une séance de découverte du principe du film d’animation, le principe d’image par image, j’ai amené l’idée d’essayer nous aussi de créer quelque chose. Quelques jours seulement après les tristes et terribles évènements de novembre, le thème était trouvé d’avance. On parlerait de l’égalité, qu’est-ce qui fait que l’on est différent et pourtant tous pareils et égaux. Le débat a été tellement intéressant et fourni, j’avais la chance d’avoir des élèves ayant plein d’origines différentes, de religions différentes mais c’est autre chose… Du coup, je leur ai proposé de dessiner un bonhomme chacun ! Nous avons reparlé des différences physiques et du fait qu’une différence physique n’induis pas forcément le partage de mêmes idées. Une personne de telle origine peut avoir des idées totalement différente qu’une autre venant d’une même endroit pourtant ou tout plein de choses dans ce genre… J’assistais vraiment à cet échange en dehors, je les relançais parfois mais les idées et toutes ces belles paroles venaient d’eux, c’était génial !  Ensuite, nous  avons découpé les bonhommes et chacun leur tour ils sont venus déposer leur bonhomme autour de la Terre et prendre une photo. Puis, un élève était chargé de bouger un petit peu chaque bonhomme, un autre de prendre une photo et on tournait. C’était une séance très dirigée et malgré l’investissement et la sagesse des enfants, ce n’était pas du tout ce que je voulais à la base. Enfin bon, voilà le résultat des CE2 pour leur plus grande fierté quand je suis revenue leur montré une fois monté ! 😀

    Après cela, j’ai longuement réfléchi, j’avais une seule idée fixe : je voulais que les élèves se rendent compte par eux-mêmes des caractéristiques du film d’animation, que cela leur apparaisse comme une évidence, qu’elle leur soit nécessaire, qu’ils expérimentent, se questionnent, argumentent, débattent sur les différentes idées et possibilités. Pour facilité les mouvements des personnages et compagnie, j’ai décidé d’utiliser de la pâte à modeler ! N’ayant pas le budget pour acheter de la Play-Doh à mes 25 monstres. J’ai trouvé une super recette. Et après des heures et des heures intensives de réflexions, j’ai trouvé LA consigne idéale, « Après avoir modeler vos personnages,  vous immortaliserez leur rencontre grâce à votre tablette MAIS vous ne devrez à aucun moment apparaître sur ces souvenirs ni vos visages, ni vos mains, rien du tout. »

    Avec cette consigne l’objectif était qu’ils se rendent compte qu’ils ne pouvaient pas utiliser la vidéo et donc, cherche à trouver d’autres solutions et ça a plutôt très très bien fonctionné ! Ils ont été plein des bonnes idées :

Fiche séquence (pdf)

Fiche séance n°1 (pdf)

Fiche séance n°3 (pdf)

     Voilà ma petite séquence avec mes petits bilans, si vous avez des questions et des commentaires n’hésitez absolument pas !

      Et si jamais ça peut aider plus tard certaines personnes, en inspirer d’autres ou je ne sais quoi d’autre, je vous propose de jeter un coup d’oeil à mon dossier entier : Dossier CRPE arts visuels

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Pâte à modeler

    Pour ma petite séquence d’arts visuels, j’ai dû trouver, ici, une recette de pâte à modeler beaucoup moins cher que celle du commerce et le rapport qualité/prix de ma recette est top ! Il faut bien faire attention à la garder bien enfermé dans un sac hermétique avec le moins d’air possible mais c’est vraiment le top ! Plus agréable à manipuler que la Play-Doh même je trouve, elle est toute douce et hyper malléable.

Franchement, je suis fan ! Je vous la propose donc : Pâte à modeler maison (pdf).

Capture d’écran 2016-06-16 à 20.58.13